La griffe

#65 – Boom Session

3 raisons d’aller la Boom Session de ce week-end

( 23-24 Novembre 2013)

Primo : Pour se rappeler pourquoi on va des concerts

A l’époque des téléchargements en masse, où il suffit d’appuyer sur un bouton pour avoir la discographie complète des Beatles sur son disque dur, on a souvent tendance considérer l’action la plus sportive de notre soirée le moment où on monte au maximum le volume de nos haut-parleurs de salon pour se noyer dans les ondes sonores. On oublie souvent que la musique, ce n’est pas simplement auditif, que ce n’est pas juste le son qui sort de notre casque, mais que c’est la dextérité et l’habilité de toute une vie d’artiste qui permettent de tisser ces bruits avec maitrise et harmonie. Akua Naru et Under Kontrol sont venus Reims pour vous rappeler, vous le public, comment c’est de vivre une expérience musicale. Akua Naru, pépite du hip-hop/jazz, héritière de générations de musique émancipatrices Afro-Américaines, embarque son public sur une montagne russe qui promet de vous hanter par sa puissance et son engagement longtemps après que vos oreilles auront arrêté de bourdonner. Under Kontrol, quant eux, ce sont des « show mans » purs, qui vous ouvrirons les portes de leur esprit joueur grâce un dialogue et une interactivité que vous aurez rarement l’occasion de voir.

Secundo : Parce que c’est un ticket pour tout un univers

Bon, d’accord, sur le ticket, il y a marqué « La Cartonnerie », et quand vous tapez ça sur Google vous voyez que l’adresse, c’est une rue pas trop loin de chez vous. Mais toutes ces informations sont trompeuses, et c’est juste pour éviter des problèmes logistiques qu’il n’y a pas écrit quelque chose de plus exact comme : « Harlem romancée un jour d’été dans les années 90 ». Parce que la Cartonnerie que vous découvrirez samedi, ce n’est pas la Cartonnerie que vous avez l’habitude de connaître, mais plutôt une matérialisation concrète de Velours-land. Une façade artistiquement dynamisée, un intérieur en mouvement, une ambiance funky qui défiera la quantité de groove que les Rémois peuvent avoir dans les veines, tout y sera pour vous faire voyager.

Tertio : Parce que c’est l’occasion de découvrir pourquoi le hip-hop, ça vaut vraiment le détour

Quelconque lecteur qui suit toutes les semaines cette Griffe (s’il y en a) et n’est pas encore convaincu de la richesse du hip-hop se doit de faire un tour par la Boom Session. Pour ceux qui pensent que c’est une musique pour que les jeunes se ramollissent le cerveau coup de basses et de gros mots, c’est l’occasion d’être démenti. La Boom Session, c’est l’illustration de pourquoi le hip-hop est aussi important que le jazz, que c’est un vecteur culturel qui permet toute une culture de se libérer, c’est l’expression artistique dans l’une de ses formes les plus pures et authentiques. Donc demain.

Raphael Gernath – 2013