Actions culturelles

Job à Venir

Dans le but de promouvoir la culture et les arts auprès de tous mais aussi d’élaborer un projet commun qui servent d’outil concret pour l’avenir auprès du public concerné, nous avons réunis L’école de la Seconde Chance et le Service De Prévention de la Marne afin de réaliser une action culturelle intitulée « Job venir« . L’objectif fut de créer et réaliser un job dating de bout en bout avec un groupe d’une quinzaine de jeunes volontaires issus des deux institutions.

Nous avons donc accompagné des jeunes ayant divers profils, la majorité des participants cherchant une formation ou un emploi. Pour réaliser ce Job Venir, nous avons mis en place six ateliers, une séance d’aïkido ainsi que des visites de lieux importants.

AÏKIDO – LUNDI 9 JANVIER

La séance d’aïkido avait pour but de créer un moment de partage et de rencontre entre les participants. Animée par Nicolas Andreje, elle a aussi été l’occasion d’initier les jeunes des conditions de détente face au stress par exemple.

CRÉATION GRAPHIQUE – MARDI 10 ET MERCREDI 11 JANVIER

L’objectif fut de créer le visuel de ce job dating, une manière pour les jeunes de s’approprier le projet tout en étant initiés la création de logo et de concept. Pendant deux jours, les jeunes ont donc élaboré l’identité visuel de « Job venir » aux côtés de Jérémy Métral, graphiste et web designer indépendant, membre de La Capsule (structure résidente Quartier Libre).

SÉRIGRAPHIE – LUNDI 16 ET MARDI 17 JANVIER

Encadré par Paul Roset (membre d’Hyperespace et résident Quartier Libre), le but de cet atelier sérigraphie fut d’imprimer les visuels sur différents supports tels que des T-shirts, Tote bags, affiches, pour faire la promotion de leur job dating mais aussi pour leur faire découvrir des techniques d’impressions et la variété des supports de communication.

PHOTOGRAPHIE – LUNDI 16 ET MARDI 17 JANVIER

L’objectif de l’atelier photographie était de leur faire utiliser de nouveaux outils et de les amener sur un nouveau rapport l’image. Sylvère Hieulle (photographe indépendant) les a en effet initié au sténopé (Un sténopé est un dispositif optique très simple permettant d’obtenir un appareil photographique dérivé de la camera obscura.). L’aboutissement fut d’imprimer des négatifs des clichés pris en sténopé.

CRÉATION DE CV – JEUDI 19 ET VENDREDI 20 JANVIER

Un atelier création de CV leur a permis de créer des CV originaux et complets présenter lors du job dating, qui leur serviront aussi pour de futur entretiens. L’intervenant fut l’association rémoise TRIP.

IMPROVISATION THÉÂTRALE – JEUDI 19 ET VENDREDI 20 JANVIER

Pour terminer, l’atelier théâtre fut animé par Florian Sevin du MITCH. Il leur a permis de travailler leur élocution et d’améliorer leur confiance en eux afin d’être plus l’aise et préparer lors divers entretiens.

SIMULATION D’ENTRETIEN : MARDI 24 JANVIER

En présence de neuf entreprises : Orange, Crédit Agricole du Nord-Est, l’E2C, France Environnement, 361°, Lustral, Plurial Novilia et Print Solutions, les stagiaires ont participé des entretiens dans des conditions réelles de recrutement.

JOURNÉES « OFF »

Lors des journées sans ateliers, nous avons mis en place la visite de lieux stratégiques comme Quartier Libre (9 janvier), l’Espace Métier (12 janvier) ou des structures culturelles comme La Comédie (12 janvier), La Cartonnerie (18 janvier), La Fileuse (13 janvier) etc… Il était important que les jeunes découvrent des lieux qu’ils n’ont pas l’habitude de fréquenter ou qu’ils ne connaissent pas. Ces visites ont pu éveiller une ouverture sur ce qu’il est possible de faire et de voir dans le domaines culturel Reims. L’objectif étant qu’ils soient amenés fréquenter plus naturellement ces structures, lieux d’éveil de l’esprit critique.

BILAN EN CHIFFRE

– 3 structures, L’Ecole de la Seconde Chance, le Service de Prévention de la Marne et l’association Velours

– 16 Jeunes participants au projet

– 4 encadrants : Camille Poplimont (SPM), Juliette Tourte et Angèle (E2C) et Enguerrand Roger (Velours)

– 6 ateliers

– 7 intervenants

– 5 visites de lieux

– 11 jours d’ateliers

– 9 entreprises / recruteurs présents lors de la restitution

– 6000€ de budget

 

BILAN HUMAIN

A la suite du job dating nous avons fait un bilan qui s’avère être très positifs. Les jeunes, les intervenants, les éducateurs spécialisés ainsi que les formateurs de l’école de la seconde chance ont tous été satisfaits du projet.

Nous retenons plusieurs points positifs :

– une mobilisation permanente des jeunes sur le projet

– une cohésion de groupe qui s’est construite durant les deux semaines

– un enrichissement et des échanges constructifs pour tous

– certains jeunes ont trouvé des stages ou formations àla suite du job dating

– un retour positif des jeunes qui demandent de nouveau à participer à ce type de projet

– une approche nouvelle de l’échange et du travail en équipe