Actions culturelles

Étude des pratiques urbaines 

Fin 2015 aura lieu la rencontre régionale des cultures urbaines, un projet de développement et de soutien aux pratiques des amateurs et aux professionnels des arts urbains de la région Champagne-Ardenne.


La Champagne-Ardenne, région majoritairement rurale, possède de nombreux praticiens des cultures urbaines. Loin de se limiter au phénomène de contestation, les cultures urbaines sont explorées comme pratiques d’expressions musicales, corporelles, plastiques, sportives part entière.

Les pratiques urbaines, sont souvent associées l’utilisation de supports numériques et la présence de collectifs qui travaillent l’espace public de manière innovante. Elles sont reconnues comme un laboratoire en matière d’expérimentation et d’hybridation des disciplines (danse urbaine, art vidéo, nouvelles écritures scéniques, transmédia…)

Disciplines :

Street Danse : Breakdance, Hip Hop, House, Krump, Locking, New Style, Popping

Musique : Beatmaking, Rap, Human Beat Boxing, Scratch …

Street Art : Affiche, Animation vidéo, Graffiti, Installation, Pochoir …

Sport, Shop Etc.

Les enjeux :

  • Permettre l’expression de nouvelles manières de « vivre ensemble »
  • Rendre la région Champagne-Ardenne attractive pour les jeunes générations
  • Rendre les arts urbains visibles pour les habitants du territoire, les acteurs de la culture, les politiques publiques et les acteurs extérieurs la région
  • L’ensemble des étapes de travail et des ateliers mis en place devrait permettre de rassem­bler une communauté en culture urbaine large pendant le festival.

Les objectifs :

  • Développer et enrichir les pratiques artistiques des amateurs
  • Créer des liens et de l’échange entre les structures qui accompagnent les praticiens ama­teurs
  • Soutenir la création et l’activité des artistes professionnels
  • Permettre aux pouvoirs publics d’établir une politique publique dédiée ces pratiques qui sont au croisement des champs de la jeunesse, de la culture, du social et de l’urbanisme
  • Rendre ces pratiques davantage accessibles en milieu scolaire (UNSS notamment)
  • Encourager les initiatives des jeunes et leur permettre de s’épanouir dans leurs activités